Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Construction du TSD6 Floria et rénovation du TSF2 Languières (2008)

Retour aux chantiers et projets sur domaine skiable du Grand-Bornand

 

La naissance du projet de reconstruction du télésiège de la Floria :

En 1953, la S.A "du téléski du Grand-Bornand" installa au Chinaillon le premier téléski, celui des Outalays. Après des débuts difficiles, elle se lança dans la construction du téléski du Baby en 1958 puis de celui de la Floria en 1961. Ce dernier partait au niveau de la rivière du Chinaillon, en face du centre du Chinaillon qui n'était pas encore très grand à l'époque. Après avoir été tiré sur 1756 mètres de long à la vitesse de 4.5 m/s, on arrivait au sommet de la Floria, point culminant du domaine skiable pendant onze ans avec ses 1800 mètres d'altitude.

De cet endroit, le téléski offrait de nombreuses possibilités de pistes et hors-pistes, ce qui lui valut dès sa mise en service une saturation quotidienne à cause de son débit horaire minable de 520 p/h, largement insuffisant pour cette colonne vertébrale notamment au fur et à mesure du développement du domaine. Ainsi, dans les années 1970, le projet de remplacer le téléski de la Floria devint une nécessité pour augmenter le débit de cet axe essentiel. Mais auparavant, il y avait d'autres priorités sur le domaine. Pour permettre d'améliorer l'accès au sommet de la Floria, les télésièges biplaces de la Tolar (1975/1975) et des Languières (1979) furent installés, partant respectivement du Maroly et de la Côte. Mais ils ne parvinrent pas à réduire la fréquentation du téléski de la Floria, bien mieux positionné car il permettait un accès rapide à l'ensemble du domaine skiable depuis le centre du Chinaillon, qui continuait son développement en attirant de plus en plus de monde sur les pistes. 

En 1975, pour permettre un accès rapide aux téléskis de la Cour 1/2 et à celui du Mini-Schuss, la S.A "Chinaillon Beausite" installa le téléski de la Bournerie. Son départ était située sur le front de neige du Chinaillon et l'appareil montait en ligne droite jusqu'à la gare amont situé avant le bois.

^^ Cliquez sur l'image pour consulter l'historique très détaillé réalisé par G. Attard sur le téléski de la Floria ^^

 

Ce n'est qu'en 1981 que sera finalement démonté le téléski de la Floria pour être remplacé par le télésiège triplace de la Floria, ayant un départ et une arrivée au même endroit que le téléski mais dont la ligne ne comportait aucun virage. Ce télésiège avait désormais un débit horaire rehaussé à 1350 p/h, ce qui n'était pas négligeable. Toutefois, sa vitesse plus faible que le téléski doubla le temps de montée au sommet de la Floria. On notera qu'à cette occasion, le téléski voisin de la Bournerie fut dévié de sa partie supérieure pour ne pas croiser la ligne du nouveau télésiège.

 

 ^^ Cliquez sur l'image pour consulter l'historique très détaillé réalisé par G. Attard sur le téléski de la Bournerie ^^

 

Le téléski de la Floria, qui n'avait que 20 ans lors de son démontage, fut racheté par la commune de Serraval qui le réinstalla sous le nom de téléski de l'Etoile des Neiges.

^^ Cliquez sur l'image pour consulter l'historique très détaillé réalisé par G. Attard sur le télésiège fixe de la Floria ^^

 

A la fin des années 1990, la station commença à réaménager son domaine skiable. Parmi les nouvelles constructions de remontées mécaniques on trouve les télésièges débrayables du Lachat (2001) et du Maroly (2003). Ces appareils concilient vitesse et débit élevé, ce qui semble être l'appareil idéal pour remplacer l'impopulaire télésiège fixe de la Floria, approchant tranquillement de sa visite des 30 ans. De plus, le réaménagement du centre du Chinaillon avec la construction de la résidence MGM étant en train de débuter, l'occasion méritait un renouveau en puissance de l'axe historique de la Floria, délaissé par les skieurs à cause de la lenteur du télésiège. Initialement prévu en 2005, le projet fut repoussé suite à la construction de la retenue colinaire du Maroly.

 

 

 

La nécessité de cette reconstruction :

Renouveler un parc vieillissant et inadapté :
 Année de constructionLongueurDébit horaireTemps de parcoursDéniveléAltitude départAltitude arrivéeVitesse
TKD1 Bournerie 1975465 m800 p/h2mn 35 s120 m1260 m1380 m3 m/s
TSF3 Floria 19811683 m1350 p/h11mn 13s 526 m1262 m1788 m2.5 m/s

Pour faire de plus ample connaissance avec le téléski de la Bournerie, vous pouvez consulter l'historique et le reportage dédiés à cet appareil.

Pour faire de plus ample connaissance avec le télésiège triplace de la Floria, vous pouvez consulter l'historique et le reportage dédiés à cet appareil. 

 

Restructurer le front de neige du Chinaillon afin d'améliorer la sécurité et la desserte de ce secteur, point de départ de nombreux skieurs :

L'opération d'aménagement touristique du Chinaillon lancé par MGM au milieu des années 2000 avec la réalisation de 1200 lits (le village de Lessy) a entrainé une restructuration du centre du Chinaillon au niveau de l'office de tourisme. Le front de neige de la Floria est par défaut le lieu qui sert de transition entre le domaine skiable et le centre du village du Chinaillon, qui regroupe commerces et habitations. Il était donc prévu l'améliorer, notamment en réalisant un parking souterrain et en améliorant les chemins et accès pour les piétons.

De son côté, le télésiège triplace fixe de la Floria devait bientôt passer une grande visite à 30 ans. Du fait de son ancienneté, de son faible débit et de son temps de montée extrêmement long, il paraissait nécessaire de le remplacer par un télésiège débrayable six places, permettant ainsi d'optimiser les frais tout en répondant aux nouveaux besoins dû en partie au réaménagement du Chinaillon. Le téléski de la Bournerie, dont l'emplacement gênait l'accès à la nouvelle gare de départ du nouveau télésiège, a été supprimé comme pratiquement tous les téléskis du secteur avant lui.

 

 

L'élaboration du projet :

La construction du télésiège débrayable 6 places de la Floria devait initialement se faire en 2005 mais il a dû être repoussé suite à la construction de la retenue d'eau du Maroly. Finalement ce projet fut mis en place pour l'été 2008.

 

Voici les détails de l'opération :

Les travaux prévus dans le dossier de construction du télésiège :

  • Construire un télésiège débrayable 6 places (TSD6) dont le départ se situe entre les gares du téléski de la Bournerie et du télésiège du Châtelet. Ce télésiège est doté d'une gare intermédiaire uniquement du côté du brin de montée au niveau de l'actuelle arrivée du télésiège du Châtelet et d'un garage pour les sièges en gare aval.
  • Démonter le téléski de la Bournerie et les télésièges de la Floria et du Châtelet. Réimplanter ce denier en remplacement du télésiège de la Duche construit au début des années 80.
  • Réaliser un parking semi-enterré de 100 places sur le front de neige du Chinaillon dont dépendra structurellement le télésiège de la Floria. 
  • Agrandir les emplacements des trois gares : sur le front de neige afin d'y avoir de la place pour construire le télésiège et organiser la file d'attente de celui-ci ; en gare intermédiaire pour avoir la place nécessaire à l'évacuation des skieurs ; en gare amont pour agrandir la plate-forme commune aux télésièges de la Floria, des Languières et de la Tolar. 
  • Modifier l'arrivée du télésiège des Languières en coordination avec les terrassements visant à agrandir la plate-forme.
  • Améliorer la traversée entre les anciens téléskis de la Cour et le télésiège du Châtelet en agrandissant l'étroit chemin existant.
  • Créer une nouvelle piste bleu partant du sommet de la Floria et descendant au sommet du télésiège des Outalays pour rejoindre la piste "Abondance" 

L'appel d'offre pour la construction du télésiège a été lancé au printemps 2007 et la commune a retenu le constructeur Doppelmayr. 




Publicité de l'hiver 2007-2008 pour le futur télésiège de la Floria

 

 

Les principales caractéristiques du nouveau télésiège de la Floria : 

Les données en italique correspondent au projet initial avant suppression de la gare intermédiaire. Les données qui ne sont pas en italique sont restées inchangés avec la modification du projet.

 

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'appareil : la Floria
  • Type d'appareil : télésiège débrayable six places avec gare intermédiaire 
  • Secteur : Chinaillon
  • Commune : le Grand-Bornand 
  • Exploitant : SAEM "les Remontées mécaniques du Grand-Bornand"
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Doppelmayr
  • Années de construction : 2007-2008

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1270 m
  • Altitude de la gare intermédiaire : 1545 m
  • Altitude de la gare amont : 1785 m
  • Longueur : 1554 m
  • Dénivelé : 515 m
  • Pente moyenne : 35%
  • Pente maximale : 79%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : amont
  • Type de gare motrice : gare UNI-G Bois 
  • Emplacement de la station de tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 2 
  • Installation électrique : SEIREL Automatismes
  • Garage des véhicules : voie de garage en gare aval
  • Aide à l'embarquement : tapis de positionnement, contour tronqué
  • Capacité des sièges : 6 personnes
  • Nombre de sièges : 96  (110 en débit définitif)
  • Type de sièges : sièges 6E98 ajourés 
  • Dispositif d'accouplement : pince A108-C
  • Masse à vide d'un siège : 472 kg

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 15  (19)
  • Nombre de virages : 0
  • Largeur de la voie : 6.10 m
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 5.25 m/s
  • Vitesse en marche de secours : 1.5 m/s
  • Temps de montée : 5mn 19s  (env. 5mn 25s)
  • Débit provisoire : 3200 p/h à la montée et 1006 p/h à la descente
  • Débit maximum : 3520 p/h à la montée et 1175 p/h à la descente

Caractéristiques du câble :

  • Marque du câble : ARCELOR MITTAL
  • Diamètre du câble : 47 mm 

 

Situation du télésiège sur le plan des pistes :

*Le télésiège du Châtelet, prévu initialement d'être déplacé sur la Duche, fut finalement conservé sans modifications.

 

Durant l'automne 2007, l'entreprise Doppelmayr a construit le téléski des Raiches et réaliser 7 des 19 massifs de la ligne :

  • le massif du pylône 18 (qui deviendra le pylône 14)
  • le massif du pylône 17 (qui deviendra le pylône 13)
  • le massif du pylône 16 (qui deviendra le pylône 12)
  • le massif du pylône 15 (qui deviendra le pylône 11)
  • le massif du pylône 8
  • le massif du pylône 7
  • le massif du pylône 6

Suivi du début de chantier durant l'automne 2007

 

Il y a eu au mois de mars, comme partout en France, les élections municipales. Une nouvelle équipe a été élue et le projet de la construction du télésiège de la Floria fut modifié...

Ainsi, la nouvelle équipe municipale, après de nombreuses discussions avec l'entreprise Doppelmayer qui avait commencé à préparer des pièces pour la gare intermédiaire, décida de réduire au maximum le projet :

  • Le parking souterrain et le garage à véhicule ne seront pas réalisés.
  • Le télésiège du Châtelet ne sera pas démonté afin de laisser un autre appareil sur le front de neige en cas d'arrêt du télésiège dû à une panne ou autre. Par conséquent, la gare intermédiaire de la Floria n'existera pas et le télésiège de la Duche ne sera pas remplacé.

Tout le reste du projet fut maintenu.

A noter que pour pouvoir avoir un débit futur de plus de 3000p/h, le télésiège sera équipé d'un contour tronqué associés à un tapis de positionnement en gare aval. Cet appareil aura également le toit de la gare aval recouverte de tavaillon, comme d'autres appareils du massif des Aravis.

Le 20 avril 2008, en fin de journée, le télésiège de la Floria et le téléski de la Bournerie cessèrent de fonctionner. Une semaine après, ce fut au tour du reste du domaine skiable de fermer et les travaux reprirent...

 

Voici le tracé final du télésiège, avec l'emplacement des pylônes, sur une carte satellite : 

 

Le suivi du chantier :

Pour une meilleur lisibilité du sujet, celui-ci est divisé en plusieurs pages retraçant chacune une partie de l'immense chantier :

La construction du télésiège débrayable de la Floria partie 1 : les débuts du chantier durant l'automne 2007  

Le démontage des anciens appareils 

La construction du télésiège débrayable de la Floria partie 2 : les travaux du printemps 2008 à l'héliportage

L'héliportage des pylônes de la Floria

La construction du télésiège débrayable de la Floria partie 3 : Les travaux du télésiège après l'héliportage

La rénovation du télésiège des Languières 

Les travaux des pistes associés à la construction du télésiège 

Les essais et l'ouverture au public le 12 décembre 2008

 

Vous pouvez également consulter le reportage sur le télésiège débrayable de la Floria en cliquant ici.

 

Remerciements et contact :

C'est la fin du dossier sur la construction du troisième télésiège débrayable six places de la station du Grand-Bornand. Je vous remercie de l'avoir suivi et je remercie chin@ill pour sa contribution au niveau des photos de l'automne 2007 ainsi que le personnel de la SAEM et les ouvriers du chantier que j'ai rencontré durant mes "balades" sur le domaine skiable.

Si vous avez des questions ou besoins de précisions sur certains points du dossier, vous pouvez m'envoyer un E-mail en allant sur cette page.

 

Retour aux chantiers et projets sur domaine skiable du Grand-Bornand