Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les remontées mécaniques

Téléski débrayable des Rhodos

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod

Au sommaire :

  • Les débuts de l'équipement du col de la Croix-Fry
  • Présentation du téléski des Rhodos
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion

 

Les débuts de l'équipement du col de la Croix-Fry

Le premier téléski de Manigod fut construit en 1964 au "Plan du Mont". Cet appareil primitif sera par la suite transféré dès 1967 au Col de la Croix-Fry, un lieu jouissant d'un meilleur enneigement, avant d'être démonté en 1969. Un second téléski semble également avoir vue le jour en 1966 au Rosières. L'installateur de ce petit appareil contribuera à la création de la société "les téléskis de la Croix-Fry" qui installera en 1968 le téléski du Grand-Crêt. Ce téléski fut le premier appareil à lancer la station et la société, convaincue par le succès du téléski du Grand-Crêt après sa première saison, remplaça dans la foulée en le téléski des Rosières par un appareil plus moderne.

La Croix-Fry : un espace de ski familial aux côtés de la forêt.

 

Ce nouvel appareil a été installé entre le téléski du Grand-Crêt et le téléski de la Tête de Cabeau, ce dernier ayant également été construit en 1969. Il semble que c'est durant ces années que le premier téléski des Rhodos a été installé car la carte postale ci-dessous datant d'avant 1972 montre ce téléski. C'était un appareil Montagner, identique à son voisin le téléski des Rosières. Il partait en contrebas du téléski des Rosières pour monter sur une petite bosse surplombant l'arrivée de ce dernier. Il était donc dédié aux grands débutants, avant que ceux-ci ne se dirigent vers les grands téléskis du Grand-Crêt et de la Tête de Cabeau.

 

Dans les années qui suivirent, alors que Merdassier se développait, la Croix-Fry ne réalisa que deux investissements : le dédoublement du téléski de la Tête de Cabeau en 1972 et la construction du téléski débutants du Baby en 1975.

La première moitié des années 1980 vit une relance des investissements sur la Croix-Fry :

  • Construction du télésiège de la Crête Blanche (dont une petite partie était parallèle au téléski des Rhodos) en 1981.
  • Modernisation des téléskis des Rosières et de la Tête de Cabeau 1 & 2.
  • Réimplantation d'un télésiège de la Clusaz pour traverser la route de la Croix-Fry (1985).

Pendant ce temps, en 1981, la station du Grand-Bornand appartenant également au massif des Aravis remplaça le téléski de la Floria par un télésiège. Le téléski fut racheté par la station de Serraval qui possédait quelques appareils au Col du Marais. L'appareil y fut réimplanté sous le nom de téléski de l'Etoile des Neiges. Toutefois, la gare T100 de la Floria ne fut conservée et fut remplacée par une nouvelle. Souffrant d'un manque de neige à répétition, Serraval cessa son activité au cours des années 1990. Tous les téléskis furent démantelés. La société "les téléskis de la Croix-Fry" en profita alors pour racheter la gare du téléski de l'Etoile des Neiges afin de procéder en 1996 à la modernisation de son téléski des Rhodos (plus de détails dans la parte suivante de ce reportage). 

 

Situation du téléski sur le plan des pistes :

Le téléski des Rhodos dessert trois pistes, dont deux partiellement. Il y a tout d'abord, la piste des Crocus (9) qui retourne au départ de l'appareil en le longeant. Ensuite, ce téléski dessert la partie basse de la piste de Cabeau (1), partante du sommet de la Tête de Cabeau, à l'arrivée des téléskis éponymes. Enfin, elle dessert également la partie basse de la piste des Myrtilles (3) démarrant au sommet du télésiège de la Crête Blanche. 

 

 

Présentation du téléski des Rhodos

La réalisation du téléski de la Tête de Cabeau à la fin des années 1960 a été confiée à l'entreprise Montagner qui fournira la quasi-totalité des téléskis de la station. Cet appareil était typique pour son époque : il était notamment équipé d'une gare primitive très haute avec ses potences de décâblage et une gare amont de type poulie flottante. On notera que la gare aval était en tous points similaires à la première gare du téléski voisin des Rosières qui a été remplacée à l'aube des années 1980.

En 1996, le constructeur Pomagalski s'occupa de la rénovation de cette installation. A cette occasion, les modifications furent les suivantes :

  • Remplacement de la gare aval Montagner par celle du téléski de l'Etoile des Neiges à Serraval. Cette gare motrice Pomagalski date de 1981 ou 1982, années où fut installé le téléski de l'Etoile des Neiges.
  • Remplacement du premier pylône par un pylône Pomagalski, probablement récupéré de l'un des téléskis de Serraval puisque Manigod ne possédait aucun téléski de ce constructeur.
  • Remplacement de la poulie flottante d'origine par un lâcher sous poulie neuf. 

Actuellement, le débit de cet appareil est largement suffisant pour sa fonction qui est plus secondaire. Ainsi, il n'est pas rare de le voir fermé assez rapidement en fin de saison voir qu'il ne soit également ouvert que le week-end en janvier. Son remplacement n'est donc pas à l'ordre du jour.

 

Les caractéristiques actuelles du téléski des Rhodos :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : les Rhodos
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Croix-Fry
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Pomagalski
  • Année de construction : 19??
  • Année de rénovation : 1996

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1480 m
  • Altitude de la gare amont : 1540 m
  • Longueur : 310 m
  • Dénivelée : 60 m
  • Pente moyenne : 27%
  • Pente maximale : 40%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : lâcher sous poulie à tension hydraulique
  • Nombre de vérins : 1
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante 

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 4
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 2.5 m/s
  • Temps de montée : 2mn 4s
  • Débit : 900 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen

 


La gare aval

La gare aval est située au col de la Croix-Fry, à 1480 mètres d'altitude à proximité du départ du télésiège de la Crête Blanche et des téléskis des Rosières, de la Tête de Cabeau 1 et de la Tête de Cabeau 2. C'est ici que ce trouve la partie motrice de l'appareil. Cette gare aval Pomagalski est issue de la rénovation du téléski en 1996. Elle se compose d'un simple pylône supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant et enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare.

 

Situation de la gare aval au col de la Croix-Fry : 

La gare aval dans son environnement très dégagé, avec celle du téléski des Rosières en haut à droite : 

Vues sur la gare : 

La gare vue depuis la ligne du télésiège de la Crête Blanche :

Le départ est équipé d'un feu bicolore de cadencement : 

Le groupe moteur et le double déclencheur :

 

 

 

La ligne

La ligne n'est pas très longue et ne présente pas de grandes difficultés. Au départ, on commence par monter doucement jusqu'au pylône 2, après lequel la pente se radoucie quelque peu. On franchi alors le pylône 3 qui annonce une courte mais grande montée jusqu'au dernier pylône, le n°4, et après lequel se trouve la gare amont. On notera juste que la ligne du téléski des Rhodos est parallèle sur toute sa longueur à une partie de la ligne du télésiège de la Crête Blanche.

La ligne comporte 4 pylônes numérotés de 1 à 4. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : SC/SC
  • P2 : SC/SC
  • P3 : SC
  • P4 : S/S

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :

La totalité de la ligne vue du télésiège de la Crête Blanche :

Le début de la ligne avec la montagne des Follières en arrière-plan :

Le début de la ligne vue de la piste des Crocus

La même d'un peu plus haut, au niveau du départ du téléski des Rosières : 

Les lignes des Rhodos et de la Crête Blanche vue de la piste des Myrtilles

Le milieu de la ligne : 

Le milieu de la ligne avec le col de la Croix-Fry en arrière-plan :

La partie haute de la ligne : 

Vues vers le bas de la ligne :

Le dernier pylône et la gare amont vue du télésiège de la Crête Blanche : 

Portée entre la gare aval et le pylône 1, avec le télésiège de la Crête Blanche à droite :

Pylône 1 :

Pylône 2 :

Portée entre les pylônes 2 et 3, avec la piste des Crocus à gauche :

Pylône 3 :

Portée entre les pylônes 3 et 4, la seule grande montée de l'installation :

Pylône 4 :

 

 

La gare amont

La gare amont est située dans les alpages de la Tête de Cabeau, à 1540 mètres d'altitude un peu plus en amont de la gare amont du téléski des Rosières. Elle est constituée d'un lâcher sous poulie (LSP) sur lequel est montée une grosse poulie. Cette poulie est montée sur un lorry se déplaçant dans le sens de la ligne grâce un vérin placé sur la structure. C'est de cette façon qu'est assurée la tension de l'installation.

 

En arrivant à la gare amont :

La gare vue depuis la piste de Cabeau :

Un skieur à l'approche de la gare amont :

Vues de la gare :

 

 

Conclusion

Le téléski des Rhodos, bien qu'étant au cœur du domaine de la Croix-Fry, n'est pas un appareil au rôle essentiel sur le domaine. Ayant une faible fréquentation dépendante entre autre des conditions d'enneigement et de la présence du boarder cross, il est toujours utile aux débutants souhaitant s'entrainer sur un téléski intermédiaire avant de se lancer sur les téléskis de la Tête de Cabeau ou des Rosières.  Cet appareil a donc encore bien des années devant lui car son remplacement ne semble pas envisagé pour le moment.

 

Retour à la page des remontées mécaniques de Manigod