Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les chantiers et projets

Construction du TSD6 Crêt du Merle et du TKE1 du Nant (2017)

Retour aux chantiers et projets sur le domaine skiable de la Clusaz

.

L'historique du bas du massif de l'Aiguille

Le lancement du ski à la Clusaz débuta en 1934 lorsque le premier télétraineau entra en service. Partant du village, cet étrange appareil (dont on était assis dans une sorte de luge remorquée par un câble) montait sur le Crêt du Merle. Il fut bien vite remplacé par un second appareil du même type mais quelque peu différent. L'existence du télétraineau s’acheva prématurément lorsqu'en 1945 un accident coûta la vie à 5 personnes. Pendant ces années, le Crêt du Loup fut également équipé d'un premier téléski.

En 1950, le Crêt du Merle vit apparaître son premier vrai téléski, entièrement métallique, qui permit de hisser les skieurs vers le nouveau téléski du Crêt du Loup construit l'année précédente et menant à plus de 1850 mètres d'altitude. Mais il y restait un problème et de taille : le départ du téléski du Crêt du Merle se situait beaucoup plus haut que le front de neige et donc son accès était loin d'y être aisé ! Cela amena à construire dans un premier temps le téléski de la Ruade à proximité de celui du Crêt du Merle mais partant de beaucoup plus bas pour se terminer dans la montée du Crêt du Merle. Principalement utilisé pour accéder au Crêt du Merle, la Ruade permit également aux grands débutants de se familiariser avec un téléski pas encore trop difficile avant de s'élancer sur les appareils voisins. Les deux téléskis furent ensuite remplacés dans les années 1960 par deux téléskis, partant désormais tous les deux de la route des Aravis.

En 1962, une société privée décida d'installer un téléski au lieu-dit du Bossonnet afin d'agrandir le domaine skiable tout en créant un nouvel accès au secteur du Crêt du Merle et ces appareils partant de trop haut. Quatre ans plus tard après la construction du téléski du Bossonnet, il fut décidé de lui adjoindre un petit téléski débutants : le Baby Bossonnet.

Pour améliorer l'espace débutants du Bossonnet, le téléski du Nant fut installé dès 1971 environ 300 mètres plus loin vers les confins. Il partait de la route des Confins et montait jusqu'à la lisière du bois de la Motte. Le Nant était un appareil un peu plus long que le Baby Bossonnet, mais il était surtout plus difficile : il faut mieux commencer par apprendre à utiliser ce type d'appareil sur d'autres installations tel que les téléskis du Champ Bleu, de U'Frédy, du P'tit Bossonnet, des Riffroids et de l'Etrivaz. Etant accessible sans trop de difficulté du sommet du téléski du Baby Bossonnet, il formait avec ce dernier un espace débutants pour découvrir et maitriser les bases du ski alpin.

 ^^ Cliquez sur l'image pour consulter le reportage sur le téléski du Nant ^^

.

Pendant ce temps, le massif continuait son développement dans sa partie supérieure avec notamment la construction des deux téléskis du Crêt du Loup en 1970 et du téléski de l’Aiguille en 1956. De même, en station, le télésiège de la Patinoire permit de rejoindre directement les téléskis du Crêt du Merle depuis Champ Giguet, ce qui fut largement salué. Mais la combinaison de ces deux extensions fit souffler le téléski du Crêt du Merle, dont le débit ne permettait plus d'assurer correctement l'ascension des skieurs.

Afin de remédier à ce problème, une solution fut trouvée en 1974. Cet année-là fut construit un nouveau téléporté sur le domaine et non l'un des moindres : il s'agissait du mythique télésiège débrayable du Crêt du Merle qui, outre le fait qu'il permit d'enrayer temporairement les files d'attente au départ du Crêt du Merle, servait également de vitrine à la station du fait de la technicité mise en œuvre. Il était parallèle au téléski du Crêt du Merle mais démarrait plus bas, de l'autre côté de la route des Aravis. Ce télésiège était pourvu d'une gare intermédiaire permettant de récupérer les skieurs provenant du télésiège de la Patinoire, lorsque l'enneigement était déficitaire sur le secteur.

 ^^ Cliquez sur l'image pour consulter le reportage sur le télésiège du Crêt du Merle ^^

.

En 1984, dans le cadre d'une grande rénovation du secteur du Crêt du Merle, la télécabine de la Patinoire vint remplacer le télésiège du même nom et les téléskis du Crêt du Merle et de la Ruade, complètement dépassés par leur propre succès, furent démontés au profit des deux télésièges des Praz et de la Ruade, dépendants sur le plan architectural. En effet, leurs gares aval et pylônes étaient communs, ce qui permettait de gagner de la place au sol mais qui pour le coup, donnait une sérieuse claque au paysage. 

A la suite du réaménagement du massif de l'Etale en 2007, la commune envisagea de reprendre le massif de l'Aiguille en trois phases : le Crêt du Loup (2012), le Bossonnet (2014) et enfin le Crêt du Merle (2017). La seconde phase programmée pour 2014 consistait à reprendre entièrement le secteur du Bossonnet en y renouvelant les téléskis existants, parmi les plus anciens du domaine, et en démontant les télésièges des Praz et de la Ruade pour éviter de leur faire passer la grande inspection des 30 ans... A cette occasion, trois nouvelles remontées mécaniques virent le jour : le télémix du Bossonnet, le télésiège de la Grenêche et le téléski à enrouleurs du P'tit Bossonnet.

.

.

La nécessité de ce réaménagement

A la fin des années 1990, la station commença à réaménager son domaine skiable. Parmi les nouvelles constructions de remontées mécaniques on trouve la télécabine du Fernuy (1999) et le télésiège de l'Aiguille (2000) sur le sommet du massif de l'Aiguille. Par la suite, d'autres investissements ont été réalisés sur les massifs de Beauregard (2003) et de l'Etale (2007). En 2012, c'est au tour du Crêt du Loup d'être remis à niveau avec la construction d'un télésiège débrayable six places et d'un télésiège quadriplace fixe.

Pour accéder à ce secteur du Crêt du Loup depuis le village, on utilisait donc  toujours des appareils devenus vétustes et non accueillants. Le télésiège des Praz était lent contrairement à celui du Crêt du Merle, plus rapide mais complètement dépassé par son propre succès. L'affluence des installations était donc déséquilibré, ce qui se ressentait également sur les pistes puisque le tunnel du Crêt du Merle était sur-fréquenté et donc dangereux, la variante du Merle restait peu utilisé pendant que le Merle était vite un champ de bosse.

Le secteur du Crêt du Merle, situé juste au-dessus du centre de la Clusaz, est un lieu incontournable des skieurs autant pour sa fonction de ski propre que d'accès au domaine skiable. Il méritait donc d'être desservit par des remontées mécaniques performantes avec un haut débit, tout en permettant un accès rapide depuis les fronts de neige de la Patinoire et du Bossonnet. Ce vaste projet de redynamisation du secteur se déroule donc en deux temps : en 2014 il s'agissait de s'occuper de la porte du Bossonnet avec notamment le remplacement du télésiège des Praz, tandis que la porte du Crêt du Merle trouva son dénouement en 2017 avec le remplacement du télésiège débrayable triplace.

Du côté des espace débutants, le P'tit Bossonnet avait été refait en 2014 mais le Nant était resté tel quel. Ce second appareil, bien que complémentaire, servait juste d'appoint lors de forte affluence. Mais sa pente était particulièrement raide sur sa dernière partie, rendant son accessibilité difficile aux débutants. Durant l'été 2017, un orage provoqua la chute d'un arbre sur ce téléski. Au vu des dégâts, la commune a décidé de procéder au remplacement de l'appareil afin de conforter son accessibilité à la clientèle visée.

   Année de construction 
  Longueur     Dénivelé 
 Altitude départ 
 Altitude arrivée    Débit horaire  
  Vitesse 
  Temps de parcours  
TSD3 Crêt du Merle
19741535 m
448 m
 1065 m
 1513 m
1500 p/h
 4 m/s
6mn 27s
TKD1 Nant   
1971263 m
63 m
 1097 m
 1160 m
600 p/h
 2.57 m/s
1mn 42s

.

.

L'élaboration du projet

La réflexion concernant le Crêt du Merle avait perdurée pendant plusieurs années avant qu'elle ne trouve son aboutissement en 2017. En revanche, la partie concernant le téléski du Nant a été montée en quelques semaines à la suite des dégâts occasionnés sur le téléski par un violent orage d'été.

.

Voici le détail des travaux prévus dans le dossier du projet du Crêt du Merle :

  • Construire un télésiège débrayable six places (TSD6) dont le départ se situera au bord de la route du Crêt du Merle.
  • Démonter le télésiège du Crêt du Merle.
  • Construire un bâtiment d'accueil, avec des caisses et une consigne à skis.
  • Construire une nouvelle usine à neige plus performante et doubler la ligne d'enneigeurs de la piste du Merle.
  • Les ouvrages seront réalisés avec soin, avec un bardage bois pour une meilleure intégration paysagère.

.

Voici le détail des travaux prévus dans le dossier du projet du Nant :

  • Construire un téléski à enrouleurs (TKE1) sur le front de neige du Bossonnet, au niveau du Nant, afin de d'améliorer l'espace débutants de proximité desservie également par le téléski du P'tit Bossonnet.
  • Démonter le téléski du Nant endommagé.

.

L'appel d'offre pour la construction du télésiège a été lancé début 2016 et la commune a retenu le constructeur Pomagalski pour construire le nouveau Crêt du Merle, tandis que le constructeur Doppelmayr a été sélectionné dans l'été 2017 pour le téléski du Nant.

.

.

Les principales caractéristiques des nouveaux appareils du Bossonnet

   TSD6 du Crêt du Merle
                  TKE1 du Nant                  
Commune
la Clusaz
la Clusaz
Exploitant        
SATELCSATELC
Saison d'exploitationHiver
Hiver
Constructeur
 PomagalskiDoppelmayr
Année de construction  20172017
Altitude de la gare aval
1090 m
1097 m
Altitude de la gare amont
1593 m
1125 m
Longueur
1553 m
158 m
Dénivelé503 m
28 m
Pente moyenne
30%
18%
Pente maximale
87%31%
Emplacement de la gare motrice
Amont
Aval
Type de gare motrice
Multix
MDTS
Puissance
.
18 kW
Emplacement de la station de tension
Aval
Aval
Type de tension
Hydraulique
Hydraulique
Nombre de vérins
.
1
Tension nominale
.
 
Installation électrique
SEMER Automatismes .
Aide à l'embarquement
Aucun
Aucun
Capacité des véhicules
6 pers/siège1 personne
Nombre de véhicules (débit définitif)
.
36
Type de véhicules

Sièges Doudouk à assises réhaussées

Enrouleurs
Dispositif d'accouplement
Pince LPA
Pince fixe
Diamètre du câble
 16 mm
Nombre de pylônes
11 pylônes
2 pylônes
Nombre de virages
0
0
Largeur de la voie
.
 
Sens de montée
Gauche
Gauche
Vitesse
5.25 m/s
2.30 m/s
Temps de montée
5mn 6s
1mn 9s
Débit définitif
 2100 p/h (montée)  855 p/h

.

.

Situation des installations sur le plan des pistes

.

Voici les tracés des appareils, avec l'emplacement des pylônes, sur une carte satellite : 

En rouge les appareils démontés et en jaune les nouvelles installations.

.


Le suivi du chantier

Voici le suivi du chantier de la construction de ces deux remontées mécaniques. Celui-ci avait débuté en avril 2017 pour s'achever au mois de décembre 2017.

.

Etat des lieux le 11 avril 2017 :

Le démontage du télésiège du Crêt du Merle avait débuté le 02 avril, et voici les premières photos de la semaine de démontage de la gare aval. A noter qu'au 11 avril, seul la maçonnerie de la gare aval était encore présente. Le câble avait quant a lui été mis en tension au pylône 4 fin mars, afin de ne pas bloquer le fonctionnement du domaine skiable jusqu'à la fermeture du secteur. Ainsi, il a pu être coupé sur sa partie aval.

Le pylône 2 bis sur le toit du garage de la Ruade : 

Le câble maintenu tendu au pylône 4 :

Quelques jours plus tard...

Le pylône 2 à terre : 

.

.

Etat des lieux le 06 mai 2017 : 

Ces dernières semaines, les travaux avaient bien avancés à La Clusaz. La gare aval du télésiège avait été entièrement démontée et les terrassements avaient déjà bien avancés. Toute la ligne était à terre, hormis le pylône 7 au coin de la ferme. Les premiers massifs avaient commencés à être creusés. En gare amont, le bâtiment était presque entièrement démonté. La charpente métallique avait été retirée avec soin pour rebâtir un local technique à proximité, juste derrière l'ancienne gare aval du télésiège triplace du Crêt du Loup qui avait également été reconvertit en 2012.

Le terrassement en gare aval : 

Le démontage de la gare amont : 

La ligne, vierge de tout pylône, et dont les premiers massifs commençaient à être creusés sur le bas de la ligne : 

Les fondations du nouveau local technique qui réutilisa la charpente métallique de la gare amont du télésiège : 

Les premiers éléments de la ligne étaient arrivés à la DZ, comme ici les têtes et potences de certains pylônes :

.

.

Etat des lieux le 13 juin 2017 :  

Le chantier avançait bien, puisque le gros des terrassements était déjà achevé. En gare aval, le "trou" qui devait accueillir le nouveau bâtiment était presque terminé et les premiers travaux de maçonnerie avaient débuté. On aperçoit déjà bien l'un des massifs de la gare qui s'élève assez haut, puisqu'il traverse tout le bâtiment :  

Toutes les fouilles des pylônes avaient été faites hormis celles des ouvrages P1, P2 et P11. Les massifs avaient été coulés et étaient en train de finir de sécher pour les derniers.

Le massif du pylône 3 au bord de la route du col des Aravis, et la pelle araignée qui à servie à faire les fouilles : 

Le massif du pylône 4 juste au-dessus du garage de la Ruade : 

Le tracé du télésiège vue depuis le futur pylône 4 : 

Le massif du pylône 5 : 

Le massif du pylône 6, le télésiège passant au coin de la ferme qui sera survolée par le brin retour : 

Le massif du pylône 7 :

Le massif du pylône 8, qui se situe juste en amont du pylône 10 de l'ancien TSD3 : 

Le massif du pylône 9, à côté du restaurant du Bercail qui semble vouloir garder la nostalgie de son ancien voisin au vue des deux sièges présents sur la terrasse : 

Le massif du pylône 10 et vue sur le bas de la ligne :

En gare amont, le terrassement était presque achevé car il était peu important étant donné la configuration de l'ancienne gare, assez similaire. Les massifs de la gare se préparaient pour être coulés dans les prochains jours : 

Les engins attendant de partir à l'assaut de la piste du Merle pour l'enterrement de la ligne de sécurité du télésiège et le déploiement du nouveau réseau neige de culture : 

Au niveau de la DZ, les éléments des pylônes étaient arrivés et le montage des têtes allait débuter pour être prêt lorsque l'héliportage aura lieu : 

La structure métallique de l'ancienne gare amont du Crêt du Merle était entreposée vers le bâtiment de l'ancienne gare aval du Crêt du Loup en attendant son remontage :

Côté neige de culture sur la piste du Merle, la terre végétale avait commencée à être retirée avant que les pelleteuses débarquent pour creuser la tranchée : 

Une nouvelle usine à neige était également en création en bordure de la piste du Merle, au niveau du restaurant du Bercail. Elle permettra d'augmenter la puissance instantanée sur ce secteur. La maçonnerie du bâtiment était en cours.

.

.

Etat des lieux le 08 août 2017 :  

Le génie civil avait bien avancé et tous les pylônes étaient en place hormis les pylônes 1, 2 et 11.

Vue d'ensemble de la zone de la gare aval : 

On distingue tout à droite la rampe hélicoïdale d'accès au télésiège, ainsi que juste à côté les massifs avant et arrière de la gare : 

Le reste du bâtiment commençait doucement à prendre forme :

Le pylône 3 au bord de la route des Aravis :

Le pylône 4 avec la télécabine de la Patinoire juste à côté : 

Le pylône 4 : 

La ligne à travers les alpages surplombant le village : 

La ligne du pylône 5 au pylône 10, avec les travaux du nouveau réseau neige de culture sur la gauche :

Et ici à partir du pylône 9 : 

Le pylône 10 : 

En gare amont, le génie civil d'un local situé sous la gare du télésiège avait bien avancé. Il abritera notamment le transformateur : 

Le pylône 11 en attente au sol sur le site de la gare d'arrivée du télésiège : 

Les massifs de la gare étaient également déjà prêts à accueillir la structure de la gare : 

Du côté de la neige de culture, le nouveau réseau du Crêt du Merle était en cours de déploiement sur la piste, tandis que le bâtiment de la nouvelle usine à neige était terminé à l'extérieur : 

.

.

Etat des lieux le 18 septembre 2017 :  

L'automne arrivant à grands pas, le chantier s'activait du côté du télésiège du Crêt du Merle. En gare aval, le gros œuvre était pratiquement achevé, et le montage de la gare aval avait bien avancée : les voies étaient en place, tout comme le toit est une partie de l’habillage. La construction du poste de conduite n'avait pas encore débuté, tout comme la charpente et les menuiseries du bâtiment :

On constate que le pylône 2 était en place, tout comme le fût du pylône 1. Au niveau du reste de la ligne, tous les balanciers étaient montés, prêts à accueillir le câble qui était arrivé sur le toit du garage de la Ruade.

En gare amont, le montage de la gare avait bien avancé. La structure était entièrement en place et le treuil était installé. Le poste de conduite avait été construit, permettant de débuter les raccordements électriques :

A quelques centaines de mètres de la gare amont, le nouveau hangar du service des pistes avait pris forme, rendant ainsi un dernier hommage à l'ancien télésiège triplace par la réutilisation de sa charpente métallique donnant la forme si particulière au bâtiment : 

.

.

Etat des lieux le 22 octobre 2017 :  

Nouvelle actualisation du chantier du Crêt du Merle :

  • Le bâtiment en gare aval avançait bien, les finitions extérieures étaient en cours afin de permettre l'aménagement intérieur dans la foulée. La rampe d'accès était également toujours en travaux.
  • En G1 et G2, les gares étaient achevées, tout comme les postes de conduite. Les raccordements électriques avaient été faits et les réglages étaient en cours.
  • En ligne, le câble était en place et un premier siège avait été positionné sur le câble pour faire les essais.
  • Côté neige de culture, les travaux sur l'usine à neige et la piste du Merle étaient achevés.

Le bâtiment en station aval :

La gare aval au 07 octobre :

Et au 22 octobre : 

La ligne, câble nue, avec à gauche le bâtiment de la nouvelle usine à neige :

Les sièges en attente de montage au sommet du Crêt du Merle : 

La gare motrice amont, avec le premier siège utilisé pour les essais. Les finitions extérieures du sous-sol contenant notamment le transformateur étaient en cours : 

Sur la piste du P'tit Loup, un tube avait été installé, dans le cadre du développement du snowpark dédié aux familles et enfants : 

.

A ce jour, l'ancien téléski du Nant venait d'être entièrement démonté et un déboisement avait eu lieu à la bordure du bois, à l'endroit où l'arbre s'était déraciné au passage de la tempête d'août. C'est à cet endroit que passera désormais la piste du Plan : 

.

.

Etat des lieux le 07 novembre 2017 :  

Nouvelle actualisation du chantier du Crêt du Merle, sans grands changements depuis la dernière fois. Les sièges avaient néanmoins tous été mis en ligne pour les essais et le rodage de l'appareil.

Du côté du téléski du Nant, les fondations des deux gares étaient coulées et l'ancrage du pylône 2 était en place.

Vue générale, avec le poste de commande de l'ancien téléski qui est conservé tel quel : 

Le massif de la gare aval : 

Le départ du futur téléski : 

L'intégralité de la ligne vue du départ de l’installation, avec au premier plan l'un des pylônes déjà livré et l'ancrage du premier pylône en attente d'enfouissement : 

Le pylône Doppelmayr : 

Le massif de la gare amont avec juste derrière l'ancrage du pylône 2, déjà enterré :

La fin de la ligne de l'ancien téléski, qui était désormais rendu à la nature : 

.

.

Etat des lieux le 05 décembre 2017 :  

Les essais ont eu lieu et le nouveau télésiège débrayable du Crêt du Merle était prêt pour le lancement de la saison. En revanche, du côté du bâtiment, les aménagements intérieurs et les finitions extérieures étaient en cours :

Du côté du téléski du Nant, celui-ci avait été monté quelques jours avant. Les enrouleurs étaient en train d'être placés sur le câble : 

.

.

Remerciements et contact :

C'est la fin du dossier sur le remplacement des installations du Crêt du Merle et du Nant, au départ du village de la Clusaz. Si vous avez des questions ou besoins de précisions sur certains points du dossier, vous pouvez m'envoyer un E-mail en allant sur cette page.

.