Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Téléski débrayable des Riffroids

Retour à la page des remontées mécaniques de la Clusaz 

Au sommaire :

  • Le développement du ski débutant au Champ Giguet : du Télé-Soleil aux Riffroids
  • Présentation du téléski des Riffroids
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion

 

Le développement du ski débutant au Champ Giguet : du Télé-Soleil aux Riffroids

A l'aube des années 1950, la Clusaz commença à installer des appareils sur le secteur de l'Aiguille pour monter à son sommet. Il y aura notamment la construction des téléskis du Crêt du Merle et de la Ruade sur le bas du massif. 

Dès 1951, quatre habitants décidèrent d'installer en plein milieu d'un champ du hameau des Riffroids un appareil dénommé le téléski du Soleil. Il était équipé d'une gare motrice nouvellement conçu pour les petits téléskis et avait ses pylônes en trépieds. Ce petit appareil avait beaucoup de succès, malgré l'embryon de concurrence qui apparut sur le versant d'en face, près du Champ Bleu. En 1955, le Champ Giguet commença à devenir un point stratégique avec la construction du mythique téléphérique de Beauregard, à proximité immédiate du Télé-Soleil.

Mais, dès 1961, la commune demanda aux propriétaires du "Télé-Soleil" de lui céder le terrain sur lequel était implantée l'installation pour les besoins de la construction de la route des Riffroids, élément nécessaire au développement immobilier du secteur. Le téléski fut donc sacrifié et démonté. Toutefois, un nouvel appareil démontable verra le jour dans cette zone. Il s'agit du téléski de l'Etoile des Neiges, un appareil provisoire construit en attendant d'avoir les moyens d'installer une véritable installation. Les informations sur cet appareil restent floues, tout comme son tracé exact. Ce qui est certains, c'est qu'il a été démonté dès 1966 pour y être remplacé par l'actuel téléski des Riffroids, positionné entre le bois et la route des Riffroids. Ce nouvel appareil attira encore plus de débutants, surtout avec la construction du télésiège de la Patinoire en 1971 qui développa encore ce qui est devenue le principal front de neige de la station.

En effet, ce téléski a toutes les cartes en main pour attirer les skieurs débutants souhaitant s'initier sans encombre aux joies de la glisse :

  • sa piste est à l'écart des autres pistes du domaine ce qui évite le mélange des niveaux.
  • il est sur le front de neige principal du domaine et facilement accessible du centre du village et résidence autour des Riffroids/Riondes. 
Ainsi, il n'est pas rare d'y voir les écoles de ski prendre d'assaut le téléski pour y initiés de jeunes skieurs motivés !

La restructuration générale du secteur en 1984 (construction de la télécabine de la Patinoire) et en 2003 (construction de la télécabine de Beauregard) ont permis de continuer le développement de ce point stratégique du domaine en augmentant par ailleurs sa fréquentation qui continuent toujours à être présente aux Riffroids.

A noter que le téléski des Riffroids est également le seul appareil exploité par société privée "SARL Collomb Gros". Cette société fait partie des quatre sociétés exploitant les remontées mécaniques du domaine de la Clusaz (où seule la SATELC fait partie de la commune). 

 


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Ce téléski ne dessert que la piste des Riffroids qui retourne au départ de l'appareil en le longeant.

 

 

Présentation du téléski des Riffroids

La réalisation du téléski des Riffroids a été confiée à l'entreprise Montaz-Mautino qui fournira une grande partie des téléskis du domaine. La gare aval figurait dans la gamme classique pour cette époque chez ce constructeur où elle se compose d'un pylône supportant une structure sur laquelle est montée la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne et la gare amont ne possèdent également aucune particularité par rapport à d'autres téléskis de ce constructeur. On notera juste que le pylône 4 est un pylône Pomagalski qui a été rajouté dans les années 1990 pour permettre la pratique du dévalkart en été. Enfin, la structure de l'appareil est peinte en verte, ce qui permet au téléski des Riffroids de passer plus inaperçu dans le paysage estivale.

 

Actuellement, le débit de cet appareil est en corrélation avec la demande des skieurs. Toutefois, du fait que c'est une société privée aux moyens financiers très limités qui gère l'appareil, il n'est pas prêt d'être remplacé ce qui est dommage au vue de l'importance relative de cet appareil associé à sa vieillesse grandissante.

 

 

Les caractéristiques actuelles du téléski des Riffroids :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : les Riffroids
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Beauregard
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : SARL Collomb Gros
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1966

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1090 m
  • Altitude de la gare amont : 1152 m
  • Longueur : 373 m
  • Dénivelée : 62 m
  • Pente moyenne : 18%
  • Pente maximale : 30%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare D25
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Type de gare retour : poulie flottante
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante 

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 5
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Sens d’exploitation : montée
  • Vitesse en ligne : 3 m/s
  • Temps de montée : 2mn 4s
  • Débit : 600 p/h
  • Difficulté de la ligne : facile


La gare aval

La gare aval est située au Champ Giguet, à 1090 mètres d'altitude non loin des gares aval des télécabines de la Patinoire et de Beauregard. Elle se compose d'un pied supportant une structure sur laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du motoréducteur et de la poulie motrice. Le poste de conduite principal se trouve ici, contre le pied de la gare. Il est à noter que le départ des perches se fait de façon manuel. Le conducteur actionne le levier placé sur le tableau de commande électrique pour libérer une perche.

 

La gare dans son environnement, avec l'arrivée de la piste Guy Périllat à gauche et la pistes des Riffroids le long de l'installation :

Vues sur la gare : 

La gare avec les gares aval des télécabines de Beauregard et de la Patinoire juste derrière : 

Vue rapprochée de la gare : 

 

 

La ligne

La ligne du téléski est relativement courte et linéaire. Durant toute la montée, on longe la forêt des Riffroids située à gauche de la ligne. On commence par une montée en douceur jusqu'au pylône 2, après lequel se trouve un replat relatif jusqu'au pylône suivant où la pente redevient comme au départ. On franchi ensuite le pylône 4, rapidement suivi du lâcher intermédiaire, puis le pylône 5 après lequel se trouve le second et dernier lâcher. On notera que le pylône 4, plus récent que les autres, a été ajouté dans les années 1990 pour permettre la pratique du Dévalkart.

 

La ligne comporte 5 pylônes numérotés de 1 à 5. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : SC/S
  • P2 : SC/SC 
  • P3 : SC
  • P4 : SC 
  • P5 : SC/SC

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :

La totalité de la ligne vue du Crêt du Merle :

Le début de la ligne, avec la chaîne des Aravis au fond :

Cours de ski sur les Riffroids avec le téléski longeant les arbres :

La ligne vue depuis l'arrivée de l'appareil :

Pylône 1, avec l'arrivée de la piste Guy Périllat à gauche :

Pylône 2 :

Portée entre les pylônes 2 et 3, avec la piste des Riffroids à droite :

Pylône 3 :

Pylône 4, rajouté dans les années 1990 :

Portée entre les pylônes 4 et 5 avec l'arrivée intermédiaire :

Pylône 5 :

 

 

La gare amont

La gare amont est située à 1152 mètres d'altitude, au niveau de la route permettant d'aller au lieu-dit des Riondes. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

 

La zone de lâcher et la gare amont :

Vues sur la gare :

 

 

Conclusion

Les Riffroids est par excellence le téléski débutant du domaine. Avec sa proximité immédiate du village et sa piste à l'écart du reste du domaine (et donc des skieurs plus perfectionnées), il est idéalement placé pour accueillir les personnes voulant s'initier en toute sécurité aux joies de la glisse. Toutefois, il est regrettable que des travaux ne soient pas engagés sur cette partie du domaine. En effet, l'absence d'enneigeurs artificiel est le point faible de cette piste la plus basse de la station, où la neige à tendance à faire quelquefois défaut... 

 

Retour à la page des remontées mécaniques de la Clusaz