Portail d'informations ski sur les pistes des Aravis

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Téléski débrayable du Terret (1961-2007)

Retour à la page des remontées mécaniques du Grand-Bornand 


Au sommaire :

  • L'équipement des environs du village au milieu du XXème siècle
  • Présentation du téléski du Terret
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion

 

L'équipement des environs du village au milieu du XXème siècle

La création du domaine skiable du Grand-Bornand débuta non pas au Chinaillon mais sur l'Envers du village, près de l'actuelle Patinoire lorsque fut créée la S.A "du téléski du Grand-Bornand" en 1944. Cette société a été le moteur de la station car elle installa pour l'hiver 1944/1945 les deux premières remontées mécaniques : le téléski des Dodes (d'une longueur de 700 mètres pour 250 mètres de dénivelé) et le fil neige de l'Envers. Mais le téléski avait une pente très raide, souvent verglacée et les deux appareils étaient construits en bois donc vulnérable à l'humidité et aux éléments naturelles, ce qui expliqua leur abandon définitif en 1947 pour le fil neige et en 1950 pour le téléski... On notera qu'actuellement, il existe toujours le chalet de départ du téléski des Dodes. Celui-ci a en effet été reconvertit en bâtiment communal.

Ainsi, le domaine skiable entier quitta le village pour être réimplanté au Chinaillon où fut installé en 1953 le téléski des Outalays. A partir de là, l'expansion gagna rapidement du terrain tout autour du Lachat au cours des années 1950, 1960 et 1970. La réussite fut telle que dès 1961 des propriétaires jaloux de la réussite de cette société unirent leurs moyens pour constituer une nouvelle société, la S.A "du téléski de la Mulaterie", qui installa tout une ribambelle d'appareils sur le Chinaillon et le Maroly.

De son côté, la commune a créée en 1961 une régie communale indépendante des deux sociétés déjà citée. Cette régie communale avait pour but d'installer et d'exploiter un téléski près du village du Grand-Bornand pour un ski de proximité. En effet à l'époque, l'offre de ski n'était présente qu'au Chinaillon et son accès depuis le village était problématique : il n'existait pas de télécabines et la navette était inadaptée pour assurer correctement son service. Ainsi, le téléski du Terret vit le jour.

Le lieu-dit du Terret avait été choisi pour l'emplacement du téléski afin de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'avec les Dodes en 1945. La pente y tait ainsi moins raide d'où une plus grande accessibilité pour cette minuscule offre de proximité.  

Par la suite, un premier téléski à perches fixes apparu au village, probablement en 1967. Il s'agissait du téléski débutant du Pont de Suize qui avait été installé par la S.A "les téléskis du Grand-Bornand" près du départ des actuelles télécabines.

En 1973, la première liaison village-Chinaillon fut opérationnelle avec le télésiège de la Joyère. Il devint alors plus facile de rallier directement les pistes mieux enneiger de la Joyère et donc par extension du Chinaillon. Le téléski du Terret pris un coup mais restait toutefois encore très utilisée. Un second téléski à perches fixe a également vu le jour au village, probablement un 1980. Il s'agit du téléski du Mickey, placé dans un jardin d'enfant.

En 1986, la télécabine du Rosay doubla la chaîne télécabine de la Joyère/télésiège de la Taverne vers le secteur de la Côte équipé de nombreux appareils tous niveaux. Mais dans les années qui suivirent se succédèrent les hivers "sans neige"... Les installations présentent au village soufrèrent plus que les autres du manque de neige puisqu'elles étaient situées très bas en altitude. Ainsi, en 1989, il fut décidé de déplacer les deux téléskis du Pont de Suize et du Mickey sur le plateau du Rosay. Ils deviendront les téléskis du Junior et du Rosay.

Le téléski du Terret avait alors de plus en plus de mal à avoir puis garder une clientèle. Ainsi, dans les années 2000, la station lança une activité ski de soirée pour tenter de faire tourner cet appareil lorsque l'enneigement était suffisant, ce qui se faisait de plus en plus rare.

Mais rien n'y fit...

En 2007, l'installation fut arrêtée et abandonnée par la commune et la SAEM "les téléskis du Grand-Bornand". L'installation est actuellement toujours présente, même si elle n'a pas fonctionné depuis.  

 


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Ce téléski ne dessert que la piste du Terret qui retourne au départ de l'appareil en le longeant.

 

 

Présentation du téléski du Terret

La réalisation du téléski du Terret a été confiée à l'entreprise Montaz-Mautino. La gare aval figurait dans la gamme classique pour cette époque chez ce constructeur où elle se compose d'un pylône supportant une structure sur laquelle est montée la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne et la gare amont ne possèdent également aucune particularité par rapport à d'autres téléskis de ce constructeur.

Actuellement, cet appareil n'est plus utilisé étant donné son emplacement à la fois isolé du reste du domaine mais également inapproprié à son fonctionnement : en effet, sa situation à 1000 mètres d'altitude fait qu'il manque de neige de manière récurrente.

 

 

Les caractéristiques actuelles du téléski du Terret :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Terret
  • Type d'appareil : téléski à perches découplable
  • Secteur : Village
  • Commune : Grand-Bornand
  • Exploitant : SAEM "les remontées mécaniques du Grand-Bornand"
  • Ouverture : appareil hors exploitation
  • Fermeture : appareil hors exploitation
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1961

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1002 m
  • Altitude de la gare amont : 1085 m
  • Longueur : 300 m
  • Dénivelée : 83 m
  • Pente moyenne : 29%
  • Pente maximale : 51%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare D40
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante 

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 4
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 3.14 m/s
  • Temps de montée : 1mn 35s
  • Débit : 600 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen

 

 

La gare aval

La gare aval est située au Terret, à 1002 mètres d'altitude. Ce hameau est à 10 minutes à pied du centre du village du Grand-Bornand et est le principal point de départ du domaine nordique. La gare du téléski se compose d'un pied supportant une structure sur laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du motoréducteur et de la poulie motrice. Le poste de conduite principal se trouve ici, contre le pied de la gare. Il est à noter que le départ des perches se fait de façon manuel. Le conducteur actionne le levier placé sur le tableau de commande électrique pour libérer une perche.


Vue de la gare depuis la route du Terret :

Vues sur la gare :

Le départ des perches de la gare se fait de façon manuel. Le conducteur actionne le levier présent sur le tableau (ci-dessous) pour libérer une perche :

 

 

La ligne

La ligne est très courte. Après un replat de la gare au pylône 2, la pente monte fortement jusqu'à l'arrivée située après le pylône 4. Toutefois, on notera la présence d'une arrivée intermédiaire juste avant le pylône 3. Celle-ci est utilisée lorsque la neige manque sur la partie haute de la ligne, ce qui était quasiment toujours le cas durant les dernières années d'exploitation.

 

La ligne comporte 4 pylônes numérotés de 2 à 5. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P2 : C
  • P3 : SC
  • P4 : SC
  • P5 : S/S

 

Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :

La totalité de la ligne vue depuis la route montant au Chinaillon :

Portée entre la gare aval et le pylône 2 :

Pylône 2 :

Pylône 3 :

L'arrivée intermédiaire :

Pylône 4 :

Vue arrière :

 

Pylône 5 :

 

 

La gare amont

La gare amont est située à 1085 mètres d'altitude à l'entrée du bois surplombant le hameau du Terret. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

 

La gare amont vue du pylône 5 :

Vue rapprochée :

 

 

Conclusion

Le téléski du Terret, par son emplacement près du village, n'est plus apte à servir d'une utilité quelconque dans sa configuration actuelle : il est seul, trop court pour une pente assez soutenue et souvent verglacée mais est surtout en sous enneigement en l'absence de canons à neige. Il n'est donc pas étonnant qu'il soit à l'arrêt depuis près de 5 ans... Toutefois, il n'est toujours pas démonté. Un projet a semble-t-il été engagé pour créer une piste de compétition près du Terret, avec l'implantation d'un téléski plus long. Toutefois, à l'heure actuelle, rien ne laisse présager à une renaissance du secteur.

 

Retour à la page des remontées mécaniques du Grand-Bornand